Archives pour la catégorie Vie de la cité

SORTIE 13

160601_sortie13Ce soir a lieu l’inauguration de Sortie 13, un nouveau lieu culturel dans la ville de Pessac, dans le quartier de l’Alouette et donc proche de la sortie 13 de la rocade. M. Igorra, alors directeur de la société S3G, avait fait appel à la mairie en juin 2014 pour l’aider. Lors d’un rendez-vous il me faisait part de ses craintes compte tenu du marché « des gratuits ». Déjà son effectif n’était plus que de 46 personnes contre 130 au moment de la cession par Sud-Ouest. Il cherchait donc un repreneur ou un investisseur. Nous l’avons rencontré une seconde fois en octobre. La société S3G était en liquidation. Un nouveau projet devait être dessiné. Deux idées : la fondation propriétaire souhaitait sur 700 m2 accueillir des associations culturelles dans des studios, salles d’exposition , ateliers … les 600 m2 de bureaux restant pourraient devenir une pépinière ou un centre d’affaires car il fallait une source de financement. Nous lui avons donc proposé de visiter la pépinière de Pessac et de le mettre en contact avec l’adjointe à la culture. Le résultat est probant quant à son montage et à son installation. J’ai eu la chance de présider la commission de sécurité d’ouverture, ce qui m’a permis de faire la visite en avant-première. Gageons que l’exploitation sera aussi une réussite. (suite…)

CAFE ECONOMIQUE : FAUT-IL AVOIR PEUR DES ROBOTS ?

Proditec
On est rassuré d’emblée lorsque Jean Marc Salotti, spécialiste de l’Intelligence Artificielle, enseignant chercheur à l’ENSCBP, énonce les faiblesses des robots, du moins des robots d’aujourd’hui. Ils ont une vision nettement inférieure à celle de l’homme qui sait corriger les défaut dus au contexte, leur motricité est loin d’être équivalente à celle procurée par les articulations et les muscles du corps humain. Enfin, il n’a pas de vécu. Mais cela se corrige puisque des robots peuvent avoir des cycles d’apprentissage. Pour l’instant le robot est supérieur essentiellement pour ce qui concerne l’intelligence calculatoire, celle qui lui permet de battre l’homme au jeu d’échecs et maintenant au jeu de go.
Le cluster Aquitaine Robotics accompagne les projets collaboratifs de recherche et développement dans ce secteur.  L’occasion pour moi de citer PRODITEC, entreprise pessacaise qui fait partie de ce cluster et que le maire et moi avons visité dernièrement.

LA RENTREE AU LYCEE PAPE CLEMENT

150903_Pape-ClementCe jeudi 3 septembre, Monsieur le Recteur et Monsieur le président de Région avaient organisé une rencontre conviviale à l’occasion de la fin des travaux de rénovation par la Région Aquitaine. Le maire de Pessac, Franck Raynal, n’a pu y participer, ayant programmé une conférence de presse sur les dossiers de la rentrée pour ce matin avant d’avoir connaissance de cette manifestation. Son nom figure toutefois sur la plaque dévoilée pour l’occasion.

Pessac a la chance d’accueillir sur son territoire trois lycées dont les rénovations se sont faites successivement, permettant ainsi de garder en état ces lieux d’enseignement mais aussi de les adapter aux nouvelles normes de sécurité et d’accessibilité.

Pour le lycée Pape Clément, aujourd’hui s’achève donc la réhabilitation des bâtiments A et B de l’externat et de l’administration ainsi que le désamiantage du sol du bâtiment C pour près de 5 millions de travaux HT orchestrés de main de maître par Monsieur Jeff Dananick, architecte. Il reste encore la création d’un local pour les agents et l’ensemble du programme inscrit au PPI 4 (plan pluriannuel d’investissement) aura été réalisé.

La ville de Pessac remercie chacun, l’Etat, les collectivités, le proviseur M. Martinez, les enseignants et les agents, l’architecte et les entreprises, pour son investissement dans ce projet devenu réalité.

EN VISITE A FONTAULAB

Comme Alain Rousset, vendredi 31 octobre, j’assistais à la présentation de ce projet décrit dans la lettre d’information d’UNITEC comme le nouvel accélérateur de produits numériques à destination des publics accompagnés : personnes âgées et enfants en situation ou non de handicap.

La direction de l’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Maison de Fontaudin à Pessac, identifie un besoin de création d’un établissement Petite enfance afin d’accueillir les jeunes enfants (moins de 3 ans) de ses salariés, qui de par leurs horaires de travail élargis et leur manque de moyens n’ont pas accès aux modes de gardes classiques…  (suite…)

LA FABRIQUE A INITIATIVES

ATIS (l’Association Territoires et Innovation Sociale) a été créée en 2010, pour favoriser l’émergence et le développement d’entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS), sur le territoire de la Communauté Urbaine de Bordeaux, et plus largement sur le Département de la Gironde.
Avec cet objectif,  elle porte le dispositif dit « Fabrique à Initiatives », qui consiste à détecter des idées émanant de différents acteurs du territoire, susceptibles de donner naissance à une activité économiquement viable et perenne, répondant à un besoin non satisfait par les acteurs économiques existants, et s’inscrivant dans les valeurs de l’économie sociale et solidaire.
Dans la nouvelle convention, la ville de Pessac a souhaité concentrer son appui financier sur la création d’emplois pérennes sur la ville. Même en limitant cette subvention à 15 000 euros, sa participation reste supérieure à celle des autres villes qui donnent 10 000 euros chacune : Mérignac, Bègles et Blanquefort. La CUB elle-même ne verse que 30 000 euros.

INAUGURATION DU CENTRE VINCENT MERLE

ACM_photo

Le 6 novembre 2014, les nouveaux bâtiments de l’agence régionale Aquitaine Cap Métiers ont été inaugurés avenue de Canéjan à Pessac, en présence de Franck Raynal, maire de Pessac. Il s’agit d’une réalisation de la Région Aquitaine pour l’orientation, la formation et la connaissance des métiers. Pour notre service d’insertion professionnelle, c’est un atout majeur du territoire. Nous nous en sommes d’ailleurs saisi très rapidement puisque la première journée de notre traditionnel tremplin pour l’emploi aura lieu dans ses locaux le 2 décembre prochain.

SYNDICAT MIXTE DU BOURGAILH

APS (Aquitaine Presse Sertvice) de ce jour :

Benoit RATUREAU élu de la majorité municipale de Pessac, prend la présidence du Syndicat mixte du pôle touristique du Bourgailh, qui associe la CUB et les villes de Pessac et Mérignac. Au programme de sa feuille de route : l’abandon de SAVE (Symbioses animales, végétales et environnementales), le projet de parc zoologique et botanique qui devait voir le jour à l’horizon 2017. Mais aussi la pérennisation du zoo de Pessac et le réaménagement du Bourgailh.

Logique : un projet qui n’a pas réussi à voir le jour en 25 ans n’a aucune chance !

IL COMPTERA LES TABLES ET LES CHAISES

Toujours aussi cassant, voire même condescendant, A. Rousset annonce qu’ »il comptera les tables et les chaises » lors du repas organisé par le parti socialiste de Pessac. Les Pessacais seraient-ils ses obligés ? De quel droit tient-il son pouvoir d’asservissement sur la population de notre ville.
Nous, nous souhaitons que chacun s’y sente bien, y soit libre d’exercer son métier, de s’investir dans la vie associative, que les choix lui appartiennent.
Un bon maire, c’est bien un maire qui vit en proximité avec ses concitoyens, qui leur permet d’accéder à tous les services, qui partage les soucis et les joies de ses administrés.

APRES LA BRADERIE, LE MARCHE

140202_marchéMaintenant, c’est certain, à Pessac la campagne pour les élections municipales est lancée. Avec Franck Raynal, nous avons inauguré notre permanence le 4 janvier dernier, celle du maire sortant le sera le 8 février mais il s’agit du local du parti socialiste pessacais. Rien de neuf, en somme.

Et sur le marché, tout le monde est là, sinon tous les dimanches du moins à tour de rôle. Et nous voilà bien équipé comme vous pouvez le constater. Nous vous y attendons pour échanger nos points de vue sur notre ville.

PORTE A PORTE

140131_DuloutVendredi, je faisais du porte à porte dans le bourg de Pessac, accompagnée de Délila, autre colistière de Franck Raynal. L’accueil a toujours été courtois, souvent encourageant et parfois même au-delà de nos espérances. On sent de la lassitude et corolairement une attente forte de changement.
Cela nous a donné l’occasion de passer à nouveau devant la Villa Clément V toujours inutilisée. Dire que l’adjoint à l’urbanisme m’avait répondu en 2006, au moment de l’achat ,que la raison était la préservation du patrimoine ! Laisser à l’abandon ce que l’on veut préserver, n’est pas la bonne solution.
Nous avons également constaté qu’il y a encore des travaux dans cette rue Dulout, pourtant refaite il n’y a pas bien longtemps. Des protections cathodiques pour le réseau électrique …

12345...18

Mohamed Fouad Barrada |
Journal d'1 République... |
sarkosy un espoir pour la f... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | optiqueslibérales
| Union Pour le Développement...
| Vu de Corbeil-Essonnes