Archives pour la catégorie Societe

LA VILLE DE PESSAC FAIT APPEL AU MECENAT

Petit déjeuner Economie - MécénatLa Ville de Pessac propose depuis cette année aux entreprises du territoire de s’associer à des projets portés par la collectivité, dans le cadre de l’intérêt général.

Le premier petit-déjeuner dédié à cette action de mécénat a réuni, le 24 mai dernier, 14 entreprises venues à notre rencontre pour connaître les principes de ces actions et les projets finançables de cette façon.

Nous avons même eu le plaisir de voir une entreprise proposer qu’une action ayant trait au handicap soit susceptible de faire l’objet d’un mécénat. A Pessac, nous avons nombre d’entrepreneurs engagés.

UN CHANTIER « NOUVELLE CHANCE » A PESSAC

Chantier Nouvelle Chance

Chantier Nouvelle Chance

 

Les Villes de Pessac, Cestas et Canéjan ont mis en œuvre un chantier Formation Qualification Nouvelle Chance porté avec le PLIE des Sources  et la Mission Locale des Graves pour favoriser le développement de l’employabilité des demandeurs d’emplois dans le secteur de l’hygiène et de la propreté. Le CFA de Pessac, l’INHNI et un organisme de formation de Mérignac, l’INSUP mettent leurs compétences au service de 15 jeunes et adultes, bénéficiaires du RSA, domiciliés sur le territoire du 14 mars au 4 juillet 2017. Dans l’équipe, il y a 14 Pessacais dont 9 habitants les quartiers politique de la ville.

Les voici en train de faire un nettoyage de fond de l’entrée de la salle de spectacle de Bellegrave. Ces chantiers favorisent l’insertion professionnelle dans le secteur du nettoyage des publics en situations précaires par le biais de la qualification et permettent de répondre aux besoins en recrutement des entreprises de nettoyage du territoire.

L’ensemble des séances pédagogiques ont lieu à l’INHNI – 3, rue Marcel Dassault à Pessac et les travaux pratiques se font sur des équipements municipaux mis à disposition par les villes.

DERNIERE AG DU GARIE

DERNIERE AG DU GARIE dans Economie RTEmagicC_Plaquette-GARIE-2015-schema.jpg
C’est au nom de Franck Raynal, maire de Pessac, que j’accueillais cette année encore l’assemblée générale du GARIE à Pessac. Cette assemblée générale est particulière puisque on est au milieu du gué entre une structure existante et bien rodée et une structure nouvelle née du bouleversement provoqué par la loi Notre et le changement de périmètre des régions.

Chacun reconnaît maintenant l’efficacité des structures d’insertion par l’activité économique.  Elles ont déjà tellement bien fait, qu’on leur en demande encore plus tant en terme d’accompagnement qu’en terme de sortie en emploi. Pour ma part,  j’y vois un autre avantage, peut-être pas suffisamment mis en lumière. A l’heure où tous les responsables parlent développement durable, qualité de vie au travail ou articulation vie professionnelle et vie familiale, il faut noter que ces entreprises sont celles qui utilisent le plus les compétences des habitants du territoire. Sur Pessac, les services de la ville eux-mêmes ont une proportion de pessacais inférieure à celles de nos structures de l’IAE.

Cela mérite aussi un satisfecit.

REGARDS CROISES

regards-croises-2015La Ville de Pessac propose un espace de dialogue : « Regards Croisés ». Durant ces conférences-débats, des experts croisent leurs analyses sur un sujet d’actualité aux enjeux locaux, nationaux ou européens.

Hier au soir, le thème était : La physique de la matière condensée peut-elle aider à résoudre les problèmes d’énergie dans nos sociétés ?

Aujourd’hui, chacun admet que poser la question de l’énergie est incontournable et de ce fait que toute solution envisageable doit être explorée y compris donc la physique de la matière condensée .

Nous avions invité pour en débattre :  

Mme Negar Naghavi, directrice de recherche CNRS à l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris, plus particulièrement spécialisée dans l’énergie photovoltaïque au travers du projet de l’Agence Nationale de la Recherche « Vers l’industrialisation des cellules ultraminces à base de CIGSe.

M. Didier Roux, directeur scientifique de Rhône Poulenc en 1998 (groupe chimique et pharmaceutique), puis chez Rhodia (chimie fine, les fibres synthétiques et les polymères) et maintenant directeur de la recherche et de l’innovation depuis 2005 chez Saint Gobain (leader de la conception et de la production de matériaux pour l’habitat)  qui porte une  attention toute particulière à l’habitat de demain. Cet habitat doit allier une consommation minimum d’énergie, un impact minimum sur l’environnement et un confort maximum pour ses occupants.  Et, ce n’est pas anecdotique pour nous pessacais, il fait partie du conseil d’administration de Bordeaux UNITEC Technopole.

- M. Bertrand Pavageau, chef de projets chez Solvay, ingénieur de recherche en chimie et physique, comme auparavant depuis 1995 chez Rodhia, d’abord à Aubervilliers puis à Pessac. (suite…)

LES 25 ANS D’ENVIE GIRONDE

eNVIE6gIRONDEMême le Petit Futé, qui lui a 40 ans, nous conseille Envie Gironde :

En développé, Envie signifie Entreprise Nouvelle vers l’Insertion par l’Économique.  Côté coulisse, sa mission est d’apprendre un métier à des personnes exclues du monde du travail. Côté vitrine, cela donne de l’électroménager à prix imbattable. Lave-linge – à partir de 105 € -, cuisinières et réfrigérateurs – à partir de 90 € – sont issus du recyclage et de la récupération de machines d’occasion. Après réparation, les appareils subissent de nombreux tests de contrôle avant d’être mis en vente, sont garantis un an pièces et main-d’œuvre, et bénéficient du service après-vente de l’enseigne. Un service après-vente irréprochable et un accueil sympathique ! Envie contribue ainsi à la protection de l’environnement. Un must pour les petits budgets. Du développement durable pur et dur.

Rien à ajouter ! Envie c’est effectivement à la fois un centre de formation professionnelle, une entreprise d’insertion professionnelle et un commerce solidaire animés du souci de la protection de l’environnement. Envie est une entreprise qui a fait du développement durable avant que le concept ne soit réellement défini.

Alors,  difficile défi pour les 25 prochaines années. La barre est déjà bien haute. Pourtant je ne doute pas que l’équipe de direction, les salariés et les bénévoles soient capables de nous étonner encore dans les années à venir.

LES DIRECTEURS DES MISSIONS LOCALES A PESSAC

Café des métiersJ’accueillais ce soir, dans l’amphithéâtre du Centre Vincent Merle, L’association nationale des directeurs des Missions Locales qui terminaient leur assemblée générale avant les deux journées professionnelles de formation de cette fin de semaine, sur le thème : Nouveaux territoires, nouvelles compétences : la territorialisation des missions locales en questions.

Voici mes propos : Mesdames les directrices de Mission Locale, messieurs les directeurs,

Je vous remercie de la sollicitation qui m’a été faite de venir ouvrir vos journées professionnelles demain matin avec le Directeur d’Aquitaine Cap Métiers, Jérôme Burguière. Toutefois, j’ai décliné votre invitation car au même moment, je dois ouvrir la journée d’anniversaire d’Envie Gironde, une importante structure d’insertion par l’activité économique de notre territoire. Je ne pouvais toutefois pas me résoudre à vous faire faux-bond. (suite…)

LA MISSION LOCALE DES GRAVES EN AG

St-Géry_Gradignan Ce matin, à la Chartreuse de Saint-Géry (Gradignan), se tenait l’assemblée générale de la Mission Locale des Graves.

L’année 2015, est une année de transition pour les ML car les conditions d’exercice de notre mission ont ou vont peut-être changer profondément et  cette incertitude est difficile à gérer. Ainsi la loi NOTRe, votée le 7 août 2015, autorise l’expérimentation d’une délégation du service public de l’emploi (hors Pôle Emploi) de l’Etat vers les régions. Notre président de Région y était très favorable mais semble désormais temporiser. Son représentant indiquait ce matin qu’il avait d’autres problèmes à régler. Certes, mais l’incertitude use les équipes. S’ajoute à cela les incertitudes sur les financements de l’Etat que les communes refusent de compenser.

Lire ici la question écrite de Daniel Laurent à la ministre du travail

LE MADE IN FRANCE

Tel était le sujet du deuxième débat de Pessac : REGARDS CROISES

C’est en qualité d’adjointe au maire de Pessac, en charge du développement économique et de l’insertion professionnelle, que j’accueillais les intervenants : Monsieur Dominique BABIN, directeur général  de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, depuis 1996 et jusqu’en décembre dernier, date à laquelle il a pris sa retraite, Monsieur Jérôme DUVIGEAU, directeur commercial de l’entreprise « Made in Pessac », fabricant de liquides pour les cigarettes électroniques, Vincent Dans Les Vapes (VDLV) et Monsieur Vincent FERRER, secrétaire général de l’association « PRO FRANCE » qui a déposé le label « Origine France Garantie« .

Le Made in France, au moment où entreprises et consommateurs accordent de plus en plus d’importance à la transparence sur l’origine des produits, tout le monde en parle. Alors, nous avons décidé de « décortiquer » en quelque sorte, le concept.  Peut-on vraiment tout produire sous ce label ? Est-ce une simple tendance économique ou une vraie stratégie industrielle ? Ou encore une réponse commerciale au plébiscite du Made in France par les français : la moitié d’entre nous déclarent privilégier les produits français et deux tiers pensent qu’ils sont de meilleure qualité !

NOS QUARTIERS ONT DES TALENTS

La ville de Pessac s’apprête à signer une convention de partenariat avec l’association « Nos quartiers ont des talents». On dénombre sur la commune au moins 150 jeunes diplômés d’un cursus long sans emploi, résidant sur les quartiers sensibles ou bénéficiaires du RSA. Leur manque de réseau professionnel représente un frein majeur pour leur accès à l’emploi.

NQT, Association reconnue d’intérêt général à caractère social, est une référence pour son engagement pour l’égalité des chances. Elle a pour objet d’accompagner dans l’emploi des jeunes diplômés Bac +4 (Bac + 3 à partir de 2016) issus des quartiers prioritaires ou de milieux sociaux défavorisés. Elle met en œuvre des actions concrètes avec des entreprises du territoire.

Au niveau national, 73 % des jeunes diplômés ayant intégré ce dispositif, ont obtenu un emploi pérenne, en huit mois en moyenne. Bravo !

« BIENVENUE DANS MON MONDE »


Une première rencontre était organisée ce lundi 12 janvier de 12h à 14h au Centre Social Alain Coudert à Pessac entre les jeunes du quartier et des représentants des entreprises. Apprendre à se connaître, c’est bien là le premier pas pour aller l’un vers l’autre !

Cette démarche « Bienvenue dans mon monde » est  proposée par les associations IMS et FACE, avec le soutien pour l’organisation et la logistique  des équipes Emploi de la Ville de Pessac, des animateurs de Action jeunesse, l’USCP, le Centre Social de Saige, des conseillers de la Mission Locale des Graves et la participation du Club des entreprises de Pessac. Et les chefs d’entreprise étaient aussi nombreux que les jeunes; Bravo pour la mobilisation !

12345...8

Mohamed Fouad Barrada |
Journal d'1 République... |
sarkosy un espoir pour la f... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | optiqueslibérales
| Union Pour le Développement...
| Vu de Corbeil-Essonnes