Archives pour la catégorie Urbanisme

LABORATOIRE AQUANAL

170516_Aquanal2 170516_Aquanal3Le 7 octobre 2015, nous étions reçus par le Docteur Guillonneau, directeur du laboratoire d’analyses industrielles Aquanal. Ce sera la première entreprise à s’installer  sur Coeur Bersol (ancien site IBM), première pièce de la rénovation de l’ensemble de la zone industrielle de Pessac Bersol.

Ce laboratoire est spécialisé dans les analyses chimiques agroalimentaires destinées à l’étiquetage nutritionnel des aliments et des vitamines, principalement des poudres de lait infantiles, des produits laitiers et des aliments destinés à des fins médicales.

La pose de la première pierre avait lieu le 30 septembre 2016. Voici le bâtiment quasiment achevé, très proche de l’image de synthèse sur la page d’accueil de leur site. Belle réalisation, avec la tour Thales en perspective !

PLU 3.1 : EXPOSITION EN MAIRIE

Suite à l’avis favorable au projet de PLU 3.1, donné par le Conseil municipal le 9 novembre 2015, une exposition présentant les grands axes de ce PLU (qui ne compte pas moins de 6 000 pages !) se tiendra du 9 au 13 février, dans le hall de l’Hôtel de Ville. Mon collègue Gilles Capot Adjoint au maire en charge de l’urbanisme de l’habitat et du cadre de vie sera présent afin de répondre à vos interrogations, dans un souci de « dialogue explicatif « : le mardi 9 – mercredi 10- jeudi 11 de 15h à 19h vendredi 12 de 10h à 12h samedi 13 de 9h à 12h. Le service direction du développement et de l’aménagement de Bordeaux Métropole qui regroupe « l’ aménagement urbain – droit des sols  » et des représentants de la fédération des comités et syndicats de quartier seront eux aussi présents à ces mêmes horaires. L’enquête publique du PLU 3.1 proprement dite se tiendra quant à elle du 16 février jusqu’au 30 mars. Chaque habitant est invité à venir prendre connaissance librement de ce projet dans ses grandes disposition dans son intégralité, ainsi qu’un registre où chacun pourra consigner commentaires et avis. Des explications pourront également être fournies par le commissaire enquêteur qui assurera des permanences les 16 et 24 février, puis les 10, 18 et 30 mars (détails et horaires sur www.pessac.fr).

PLACE DE L’AUTOPARTAGE A PESSAC

Chercher une alternative à la voiture personnelle, nous y sommes tous favorables. A Pessac, Nous avons déjà une station Autocool, service de location courte durée, géré par une société coopérative d’intérêt collectif, à laquelle il faut adhérer. Elle dispose de deux places, juste devant le bâtiment de la gare, ce qui ajouté au rabattement de la plupart des bus sur ce même emplacement a empêché la création d’une zone d’arrêt minute pour la dépose de passagers. Vous allez me rétorquer que les usagers ne se gênent pas pour utiliser cette zone pour cet usage et je vous dirai que vous constatez donc que le besoin existe !
Aujourd’hui, la municipalité se propose d’accueillir la société Bluecar et de mettre à sa disposition 5 places de stationnement. A nouveau, nous ne pouvons que redire notre intérêt pour la solution qui en outre utilise des véhicules électriques. Cette solution est développé par le groupe Bolloré. Elle n’a pas fait l’objet d’une délégation de service public de la CUB, elle sera seulement soumise à autorisation temporaire d’occupation du domaine public de la part des villes qui accueillent ses véhicules. Pas très sécurisé comme procédure, ni pour les uns, ni pour les autres, à vrai dire.
Donc sur le principe, malgré les deux remarques précédentes, nous sommes favorables au développement de l’auto-partage.
La question est : À quel endroit proposer les cinq places de stationnement ? Sur la place du Général de Gaulle, annoncez-vous Monsieur le maire. Vous n’y pensez pas ! (suite…)

LE PLU DANS LES QUARTIERS

Hier au soir, les représentants des quartiers de La Paillère-Compostelle, Brivazac-Candau, Le Chiquet-Fontaudin, Sardine et le CCLAPS se penchaient sur les documents du PLU qui va dessiner l’avenir de nos quartiers. Il manquait Saige pour que le secteur 2 soit au complet. Cette réunion entre nous était un préalable à la prochaine commission extra-municipale d’urbanisme qui se déroulera ce lundi 22 avril en mairie à 18h00.

 

 

LE PLU DEVAIT ETRE EN DEBAT A BELLEGRAVE

La concertation n’a pas eu lieu ce lundi 28 janvier. Le directeur de l’urbanisme de la CUB a présenté à grands traits les étapes des travaux, le maire a donné les grandes orientations déjà connues, P. Verdon est revenu sur le projet de territoire. Rien de nouveau ! On allait s’approcher du sujet, mais il n’était pas possible de voir les cartes à l’écran. Des cartes imprimées ont été distribuées mais deux par table de huit ou dix personnes c’était vraiment trop peu. Qui plus est, elles étaient illisibles par la taille, incompréhensibles dans la rédaction de la notice. Et lorsque nous avons souhaité disposer de cartes supplémentaires, le maire a refusé car il ne voulait pas qu’elles sortent ! Et bien, c’est nous qui sommes sortis.

Lire l’article dans Sud-Ouest.

AG DE LA PAILLERE – COMPOSTELLE

Le comité de quartier déplore que depuis 30 ans on lui refuse  un lieu pour se réunir, pour animer le quartier.  Il n’y a pas de maison de quartier, pas de centre social et pas d’intervention de Pessac Animation au collège du secteur, Gérard Philippe. Il n’y a même pas un panneau d’affichage pour le comité de quartier. Le terrain a enfin été acheté en 2010 mais la construction est repoussée. Le maire a effectivement admis que le quartier de Sardine avait été privilégié dans le temps (et le montant !) mais que celle de La Paillère était au PPI des 6 prochaines années sans qu’on sache laquelle.

Le comité de quartier demande à être plus impliqué dans le projet Campus. (suite…)

AG DE VERTHAMON HAUT-BRION

Il y a eu de nouveau un nid de frelons asiatiques dans le quartier. Un riverain souhaite que le département de la Gironde comme celui de la Charente prenne leur destruction en charge. P. Verdon indique qu’évidemment cette décision ne lui appartient pas mais également que la commune ne prend pas non plus ces frais à sa charge excepté sur le domaine public et que les particuliers doivent faire appel à une association d’apiculteurs. C’est un choix budgétaire de la ville, dit-il.

Précisions concernant le PLU : Il sera voté début 2015. L’année 2013 sera consacrée à la concertation sectorielle avec les comités de quartier. Une commission extra municipale d’urbanisme se réunira à ce sujet fin février. Les quartiers auront un mois pour faire des contre propositions, ce qui paraît très court au président. P. Verdon s’exonère en accusant la CUB de vouloir presser les choses mais Franck Raynal, seul conseiller communautaire présent, intervient pour indiquer que le délai a tout de même été reculé de deux ans ce qui donnait donc deux ans de plus à la concertation. Applaudissements dans la salle ! (suite…)

REUNION SUR LES TRAVAUX DE VOIRIE

La réunion en mairie le 22 novembre a de nouveau fait ressortir les remarques négatives à propos de l’aménagement de la place de la V° République  qui bénéficie tout de même de 2 500 000 euros dans le plan de co-développement. Fallait-il bien mettre tout cet argent dans ces travaux ? Les traverses glissent lorsqu’il pleut, l’eau ne s’évacuant pas totalement après le nettoyage, les jours de marché elle risque de geler et de transformer la place en patinoire l’hiver, l’écartement des traverses trop important cause des soucis tant à celles qui portent des talons aiguilles qu’à ceux qui ont besoin d’une canne, utilisent un vélo ou un fauteuil roulant. Mais heureusement, nous dit-on, la place n’est pas encore réceptionnée. En fait cela ne résoudra pas les problèmes soulevés mais permettra tout au plus de changer les traverses en mauvais état.
On n’a pas plus d’attention à l’égard des personnes à mobilité réduite car si deux places de stationnement ont été crées devant l’école Aristide Briand, celle de l’entrée de la rue Hermann Lemoine, toute proche des boutiques du centre-ville a été supprimée. Encore une fois : « on a respecté la règle »  et même si c’est un recul par rapport à la situation antérieure, la mairie reste sur cette position.

Dès que la mairie nous aura transmis la liste des travaux de voirie 2013, nous la publierons ici.

STATIONNEMENT EN CENTRE-VILLE

Le 18 octobre, la mairie réunissait les commerçants du centre de Pessac au sujet du stationnement, sujet jamais abordé au fond. L’adjoint, commerçant lui-même sur la place de la V° République, entame grandiloquent : la culture qui nous habite c’est celle de l’échange, du faire ensemble. Mais durant la réunion, rien de cela. L’étude effectuée par Transitec pour le compte de la CUB est enfin présentée. Mais il s’agit uniquement d’un constat et  de comment faire avec ce que l’on a et rien de plus ! Pour faire bonne mesure, on ajoute dans les comptes le nombre de places existant sur le domaine privé : 2 162 places. On annonce donc au total près de 4 000 places de stationnement y compris les places de stationnement tolérés ! Mais rien en terme de rapport au nombre d’habitants, au nombre de commerces … Et puis, la présentation est tellement longue qu’elle tue la discussion et c’est là un art consommé par la mairie. Le maire enferme ensuite l’auditoire dans cette seule question : faut-il laisser une heure de stationnement gratuit en surface ou passer à une demi heure ? En un mot, on gère la pénurie et on propose seulement en fin de réunion de développer le stationnement des vélos. D’accord mais quand il fait mauvais ? et puis vu le nombre de vélos volés, c’est plutôt dissuasif !

Conclusion : il n’y aura pas de places nouvelles car il n’y a pas de besoin. Cela ressemble plutôt au postulat de départ !

LE MIROIR D’EAU DE PESSAC

Il y a quelques années, je prétendais qu’Alain Rousset alors maire puis premier adjoint de Pessac entrait sans cesse en compétition avec Alain Juppé, maire de Bordeaux pour les réalisations faites sur la commune. Au point que je me moquais disant qu’il ne lui restait plus qu’à détourner la Garonne pour pouvoir avoir des quais.
Eh bien, Jean-Jacques Benoît a fait son miroir d’eau. Oh, sans commune mesure avec celui des quais de Bordeaux mais installé à la sortie du collège Jeanne d’Arc. Il y a plus d’un an je dénonçais, lors d’une réunion sur l’aménagement de la place, l’ineptie qu’il y avait à tenter les adolescents. Peine perdue ! D’autres que moi, ont vu le danger venir. Le règlement intérieur de l’établissement a été modifié pour y introduire cette nouvelle règle : Tout élève arrivant mouillé suite à des jeux dans la nouvelle fontaine située devant le collège se verra refuser l’accès aux cours.

1234

Mohamed Fouad Barrada |
Journal d'1 République... |
sarkosy un espoir pour la f... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | optiqueslibérales
| Union Pour le Développement...
| Vu de Corbeil-Essonnes