Archives pour la catégorie Vie des quartiers

PORTE A PORTE

140131_DuloutVendredi, je faisais du porte à porte dans le bourg de Pessac, accompagnée de Délila, autre colistière de Franck Raynal. L’accueil a toujours été courtois, souvent encourageant et parfois même au-delà de nos espérances. On sent de la lassitude et corolairement une attente forte de changement.
Cela nous a donné l’occasion de passer à nouveau devant la Villa Clément V toujours inutilisée. Dire que l’adjoint à l’urbanisme m’avait répondu en 2006, au moment de l’achat ,que la raison était la préservation du patrimoine ! Laisser à l’abandon ce que l’on veut préserver, n’est pas la bonne solution.
Nous avons également constaté qu’il y a encore des travaux dans cette rue Dulout, pourtant refaite il n’y a pas bien longtemps. Des protections cathodiques pour le réseau électrique …

SIGNALETIQUE A CAP DE BOS

Nouvelle assemblée générale au quartier de Cap de Bos ce samedi 18 janvier et toujours pas de panneau indicateur !  L’an dernier, nous avions demandé à la mairie un panneau permettant d’identifier correctement le centre commercial et les commerçants. C’est la moindre des chose que puisse faire la mairie pour aider au dynamisme économique de ce quartier. Les commerces de proximité doivent aussi pourvoir compter sur la collectivité. Mais non, sans doute était-il nécessaire de faire une étude qui dure toujours …

AG DE LA PAILLERE – COMPOSTELLE

Le comité de quartier déplore que depuis 30 ans on lui refuse  un lieu pour se réunir, pour animer le quartier.  Il n’y a pas de maison de quartier, pas de centre social et pas d’intervention de Pessac Animation au collège du secteur, Gérard Philippe. Il n’y a même pas un panneau d’affichage pour le comité de quartier. Le terrain a enfin été acheté en 2010 mais la construction est repoussée. Le maire a effectivement admis que le quartier de Sardine avait été privilégié dans le temps (et le montant !) mais que celle de La Paillère était au PPI des 6 prochaines années sans qu’on sache laquelle.

Le comité de quartier demande à être plus impliqué dans le projet Campus. (suite…)

AG DE VERTHAMON HAUT-BRION

Il y a eu de nouveau un nid de frelons asiatiques dans le quartier. Un riverain souhaite que le département de la Gironde comme celui de la Charente prenne leur destruction en charge. P. Verdon indique qu’évidemment cette décision ne lui appartient pas mais également que la commune ne prend pas non plus ces frais à sa charge excepté sur le domaine public et que les particuliers doivent faire appel à une association d’apiculteurs. C’est un choix budgétaire de la ville, dit-il.

Précisions concernant le PLU : Il sera voté début 2015. L’année 2013 sera consacrée à la concertation sectorielle avec les comités de quartier. Une commission extra municipale d’urbanisme se réunira à ce sujet fin février. Les quartiers auront un mois pour faire des contre propositions, ce qui paraît très court au président. P. Verdon s’exonère en accusant la CUB de vouloir presser les choses mais Franck Raynal, seul conseiller communautaire présent, intervient pour indiquer que le délai a tout de même été reculé de deux ans ce qui donnait donc deux ans de plus à la concertation. Applaudissements dans la salle ! (suite…)

ASSEMBLEE GENERALE DU CCLAPS

C’est un quartier très riche en équipements d’enseignement : quatre groupes scolaires, le collège F. Mitterrand, le lycée Philadelphe de Gerde, l’EREA Le Corbusier, l’AFPA et bientôt l’agence Aquitaine Cap Métiers, projet de la Région qui prendra sa place entre l’AFPA et le lycée. Les travaux du tramway et la rénovation de la résidence Arago vont avoir des incidences majeures sur ce quartier.

2 projets de construction sont en cours : l’augmentation de la capacité d’accueil du foyer occupationnel Château Sauvage, rue Robert Clavé, de 23 à 56 pensionnaires, et 3 immeubles de R+2 à R+5 derrière la chartreuse du triangle au bout du parc de Camponac. La chartreuse sera conservée. Il y aurait 31 logements.
L’association des commerçants n’a plus de président, Monsieur Laroulandie ayant pris sa retraite souhaite passer la main. Pourtant il faut sauvegarder le dynamisme de cette zone commerciale.
Le syndicat de quartier devra reprendre des contacts avec le centre social, l’amicale des locataires, les divers conseils syndicaux et Domofrance. Son objectif est de recréer du lien.

Intervention du maire : Le quartier a besoin d’être plus relié au centre-ville. Il demande encore un lien à travers Camponac  pour aller de la Châtaigneraie au centre-ville. Selon lui Arago ressemble de plus en plus à la Chataigneraie. Il se félicite que des populations soient arrivées. Mais cela veut également dire que d’autres sont parties. (suite…)

ASSEMBLEE GENERALE DU QUARTIER DE CAP DE BOS

Dans ce quartier, le nombre d’adhérents ne cesse de croître depuis 5 ans. Le comité de quartier, dynamique donc, fait partie de l’association Ecosite du Bourgailh, du C2D et de la fédération des syndicats de quartier.

Pour ce qui concerne la circulation et le stationnement :
L’avenue du Général Leclerc est terminée. Pour l’intersection avenue du Général Leclerc / avenue de la poudrière, l’argument avancé pour sa non réalisation est toujours celui du nombre d’intervenants.  Le petit giratoire des avenues Provinces / Poitou / Bretagne est dangereux. Il y a toujours du stationnement sauvage sur le terre plein en face du stade André Nègre.

A propos de l’urbanisation : Le bassin de Chappement qui avait été prévu à sec sera en fait toujours en eau. (suite…)

AU FIL DES ASSEMBLEES GENERALES : LE CHIQUET – FONTAUDIN

Le mois de janvier est traditionnellement à Pessac le mois des assemblées générales des comités de quartier. Voici quelques éléments que j’ai notés lors de celle du Chiquet – Fontaudin :

Au collège Gérard Philippe, grâce à sa principale, la salle d’exposition et la salle de sport s’ouvrent sur le quartier.
Le comité de quartier a fait, avec les quartiers voisins,  une proposition de circulation douce depuis La Paillère-Compostelle à travers le campus et jusqu’au centre-ville de Pessac. Un diaporama a été présenté, que vous pouvez retrouver sur le site de la fédération à la page du quartier du Chiquet.
La transformation des garages en studio ou le partage de maisons en appartements aggravent l’importance des problèmes de circulation et de stationnement récurrents. De la même façon que les découpages parcellaires qui en outre font perdre en biodiversité puisque la surface des jardins diminue. Les voisins demandent l’intervention de la police. La diminution du passage de véhicules dans le centre-ville amènerait-elle une augmentation de la circulation dans le quartier ?

FEDERATION DES SYNDICATS DE QUARTIER DE PESSAC

Lors de son assemblée générale, la fédération des syndicats et comités de quartiers de Pessac a émis des souhaits clairs vis à vis de la municipalité : que l’accueil des nouveaux pessacais se fasse avec solennité en mairie au mois de septembre et surtout en présence des représentants des quartiers (voir mon commentaire sur l’article paru dans Sud-Ouest) , que soient aplanies les multiples difficultés matérielles dans l’organisation des manifestations : manque de disponibilité des salles, disparition de la réunion de répartition des salles, fermeture du service vie associative le matin , que les quartiers soient associés plus étroitement dans la révision du PLU. Elle propose que la ville et la fédération confrontent leur évaluation du PLU actuel et qu’il soit tenu compte des usages.

Le maire est parti dans une envolée sur le solde migratoire de la Gironde, ajoutant que les nouveaux habitants viennent par centaines à Pessac. Mais les chiffres sont têtus ! (suite…)

TERRAINS SOUS SURVEILLANCE

C’est sous ce titre que le Sud-Ouest du 20 octobre présente le PPEANP, périmètre de protection qu’à la demande de la commune le Conseil Général étudie sur la zone de Magonty, Toctoucau et Beutre. Oui, à la demande des municipalités de Pessac et de Mérignac et non en partenariat avec les villes comme indiqué. Cet outil  a un intérêt dans « une agglomération qui ne cesse de croître ». Alors pourquoi l’utiliser sur Pessac dont ce n’est pas le cas. Car même si le maire répète sans cesse que nous avons une ville de plus de 60 000 habitants, il n’en est rien. Selon l’INSEE nous étions 56 151 pessacais en 1999 et 57 632 en 2008, ce qui fait une croissance moyenne de 0,3% par an. Et selon les chiffres des comptes administratifs de la ville qui sont légèrement différents, on dénombrait 187 habitants de moins entre 2009 et 2010.
Enfin, à bien lire l’article on s’aperçoit que si nous n’avons pas été informés de l’annulation de la réunion publique de mercredi, la journaliste, elle, l’était !

Lire l’article du journal

REUNIONS DE QUARTIER A PESSAC

Le début d’année est le moment où les comités de quartier de Pessac tiennent leur assemblée générale. Autant que possible dans la mesure où nous en avons connaissance, les élus d’opposition participent à ces réunions. En ce début de campagne électorale, nous avons surtout remarqué une présence quasi en surnombre des élus de la majorité mais aussi celle de notre député. La circonscription se limiterait-elle à Pessac ? Mais surtout, est-ce bien le rôle d’un député que de participer à chacune de ces réunions ?

12345...7

Mohamed Fouad Barrada |
Journal d'1 République... |
sarkosy un espoir pour la f... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | optiqueslibérales
| Union Pour le Développement...
| Vu de Corbeil-Essonnes